MJC, La Fabrique à bien-être…

“C’est comme l’église au milieu du village”

C’est ainsi que son président, Christophe Catteau, définit la Maison des Jeunes et de la Culture (MJC) La Fabrique. Également Centre social, le lieu vise à améliorer la vie des quartiers et de ses habitants, à travers leurs propres initiatives, permettant à chacune et chacun de s’élever.

À Tourcoing, où les usines textiles se sont éteintes, La Fabrique, elle, continue de tourner à plein régime. A chaque étage, des petites mains et travailleurs de l’ombre, salariés, bénévoles, militants d’éducation populaire, travaillent à temps plein, dans le partage, pour améliorer la vie dans ses quartiers d’intervention. Et à chaque public son entrée…

En famille on jardine et on cuisine !

Depuis septembre 2019, un tour du monde culinaire est proposé tous les premiers mardis du mois. Pour 5€ on peut déguster un menu gastronomique, préparé par le chef Jacky Beaucamps et des bénévoles. Avant la Covid, ce moment de partage pouvait accueillir jusqu’à 50 personnes, aujourd’hui on mijote dans l’attente de festoyer. Cette cantine, mise en place par Marjorie Arthus, répond à une demande des habitants de manger sain, à moindre coût et local.

C’est ainsi qu’un projet de jardin partagé pousse sur le site de la MJC : il permettra aux habitants dépourvus de jardin ou souhaitant apprendre le jardinage, de cultiver des fruits et légumes dans un esprit permaculture. Ce projet, qui allie convivialité et développement durable, vise à permettre aux habitants de prendre eux-mêmes les décisions concernant le développement de ce lieu.

Chez les jeunes, on apprend l’autonomie…

Sous la responsabilité de Yann Tetaert, responsable des accueils collectifs de mineurs, la MJC met en place un séjour en pédagogie alternative (Freinet), sur le site de St Laurent Blangy. Cette base nautique, située près d’Arras, accueillera du 12 juillet au 8 août des enfants de 6 à 17 ans. Destiné aux familles, le projet a pour but de rendre l’enfant acteur de ses vacances en organisant lui-même l’accueil de ses parents le week-end.

…et l’éducation à la citoyenneté et à la solidarité internationale !

Des jeunes Tourquennois, âgés de 16 à 18 ans, issus des quartiers d’intervention de la MJC, organisent, encadrés par le référent jeunesse Martin Noël, un projet d’échange interculturel et solidaire, autour de la préservation de la Mangrove à St Louis du Sénégal. Ce projet leur permettra de s’ouvrir sur le monde à travers une relation aux bénéfices réciproques et une sensibilisation au développement durable.

Ce séjour se déroulera au mois d’octobre 2021, dans le parc national de la Langue de Barbarie. Le projet est soutenu par l’association “le Partenariat” et par “ICD Afrique” qui nous accompagnent dans son élaboration. Enfin, il est financé par de nombreux partenaires institutionnels (CAF, Etat, Ville de Tourcoing, MEL et Département). Un appel à mécénat est organisé avec la délivrance de rescrit fiscal pour la défiscalisation : https://www.helloasso.com/associations/mjc%20la%20fabrique/collectes/projet-solidaire

Toc toc toc, comment ça va ?

Démarche née du confinement, la MJC soucieuse de préserver le lien avec les habitants, réalise un porte-à-porte. Ce projet est l’occasion de repérer les besoins et envies de la population et de mettre en place des actions pour y répondre. C’est ainsi qu’une chaîne de solidarité alimentaire a vu le jour. Cela a permis aux jeunes de mettre en place des maraudes un samedi par mois, place de la Victoire à Tourcoing, avec distribution de kits d’hygiène, de repas et de vêtements aux plus démunis.

La culture comme outil d’intervention…

Sofya Groult, directrice adjointe, adapte la programmation culturelle à tous les publics, de tous âges, aguerris ou en devenir. Les spectacles de théâtre, scène ouverte, ciné-club, brasserie-concert, etc. ont pour but de sensibiliser à la culture, de transmettre des messages, de créer le débat et d’inciter à la réflexion.

En vue de la crise sanitaire, la programmation est suspendue mais, pour soutenir ses artistes et intervenants, la MJC leur propose des actions ponctuelles telles que l’animation du porte-à-porte.

« Porter la voix des habitants »

LES REPORTERS CITOYENS

Voici la mission, pour les huit prochains mois, des dix Reporters Citoyens. Ce projet mis en place par Michel Perret, directeur de la MJC, a pour ambition de donner la parole aux habitants et de la transmettre. Pour se faire ces jeunes reporters bénéficieront d’une formation aux médias assurée par des professionnels dont John-Paul Lepers, Philippe Merlant et Clémence Laroque (de l’association Reporter citoyen). Avec l’aide de Laurence Vanhecke, la coordinatrice du projet, le groupe cherche à proposer une alternative aux médias mainstream pour créer du journalisme de proximité, et ainsi réconcilier les médias et les habitants des quartiers.

Notre projet pour l’année 2021

La MJC et ses habitants désirent rendre hommage à Babeth Mouton, dernière salariée de l’usine Tiberghien, locaux aujourd’hui habités par la MJC, avec la création d’un géant, tradition de la région.